Oui enfin une cousette pour moi. Depuis septembre où je couds régulièrement je n’avais encore rien fait pour moi. L’erreur est réparée et en plus avec une robe que j’adore.

DSC_0360

Pour une première cousette taille adulte je ne voulais pas quelque chose trop près du corps pour que cela soit plus simple et ne pas me retrouver avec un vêtement immettable.

DSC_0364

Au hasard d’une ballade sur le web, j’ai découvert le blog de La Jolie Girafe et son patron de la robe Aristo. Une robe pas trop compliquée à réaliser mais avec un col original. Le tout en molleton tout doux pour avoir bien chaud lors de nos journées d’hiver. J’ai donc commandé le patron en version pdf.

DSC_0381

Ensuite quels tissus choisir ?? J’ai cherché sur plusieurs sites pour finalement jeter mon dévolu sur un molleton pétrole assorti d’un coton contrastant aux petits ronds roses, jaunes et parmes venant de chez Mamzelle Fourmi.

DSC_0374

Les explications du patron sont assez claires d’autant qu’il y a des Pas à Pas sur le blog pour nous guider. L’assemblage sur patron se fait facilement. Là où j’ai eu plus de difficultés c’est pour déterminer ma taille. J’avais aussi très peur de couper trop juste pour cette première aussi j’ai préféré voir large. Et ce fût effectivement trop large. Aidée de ma prof de couture j’ai réduit la largeur une première fois avant d’assembler.

Pas de difficultés particulière pour l’assemblage si ce n’est la ½ heure l’heure passée à régler ma surjeteuse pour trouver la bonne tension de fils. Je n’ai pas trouvé le réglage parfait mais j’ai décidé de me lancer malgré tout. J’ai tout monté à la surjeteuse sauf les surpiqures de finition.

Je n’ai pas encore posé de pressions ou boutons sur les revers de manches car j’hésite encore à mettre quelque chose ou à les laisser « nature ». J’ai ajouté une surpiqure sur le bas des manches pour maintenir le tissu contrastant.

DSC_0375

 Mes poches avaient un peu de mal à rester en place et bien à plat alors j’ai fait 2 points cachés entre le fond de poche molleton et la poche en coton sur le haut et sur le bas à environ 5cm de la couture latérale. Mes poches restent ainsi à plat et je peux toujours y glisser mes mains.

DSC_0378

 J’ai essayé plusieurs fois mon ouvrage mais il n’est pas aisé de voir correctement le dos. Ce fût donc une fois la robe entièrement terminée que j’ai vu que le dos était vraiment trop large et qu’il y avait un « bec » à peu près au milieu du dos. J’ai repris la couture milieu dos afin d’obtenir une robe plus ajutée. Dernier essayage, le résultat me semble correct alors on file profiter d’un rayon de soleil pour faire des photos dans le jardin. Et là, le « bec » dans le dos me saute encore aux yeux sur les photos. Il va encore falloir que je revoie ma couture centrale. Par contre les hanches et la taille sont biens.

DSC_0367

Je suis malgré tout très contente du résultat même si je ne compte pas les heures passées dessus. Mieux valait y aller tranquillement pour ne pas gâcher mes coupons de tissus. J’aime sa couleur, sa forme, son col bicolore, ses manches 3/4, son côté « cocoon » … Les températures ayant rechutées je vais pouvoir profiter de ma robe toute douce et hyper confortable dans les prochains jours. 

DSC_0373